larunneusegrignoteuse

Runneuse, escaladeuse, grignoteuse et … heureuse!

Le rêve du moineau

moineaux

La semaine dernière mes genoux ont dit non. Et comme je ne suis pas une fille contrariante, j’ai dit OK!

Du coup, les jambes au repos, la semaine dernière j’ai rêvé. J’ai fais des projets, j’ai eu des envies d’ailleurs. Avec Monsieur on a parlé vacances et expéditions comme ont les aimes.

J’ai hésité à en parler ici. Parce que finalement, les rêves c’est bien. Les rêves c’est pas écrit dans le marbre. Les rêves c’est malléable au possible. On ajoute, on retire, on y va, on y va plus. On s’y risque sous la neige, et puis sous le soleil. Dans nos rêves on n’est pas à une contradiction près.

Dans nos rêves cette année il y a le Cervin.

Dans nos rêves l’année prochaine il y a la traversée du Jura dans la neige. Il y a les Lofotens sans trop de pluie. Il y a l’Europe en tandem sous le soleil.

Mais la semaine dernière je n’ai pas eu la tête que dans les nuages…quoique…

Mercredi 19 : soirée escalade rocambolesque. Peu de monde, je navigue donc entre trois binômes : deux filles qui repartent rapidement, un couple qui m’invite gentiment, un garçon qui arrive tardivement et me demande si je peux être son binôme. Avec les deux filles c’est expéditif, mais c’est toujours ça de prit. Avec le couple, c’est cool et on papote, en essayant de jeter un oeil a celui qu’on assure de temps en temps. Avec les mon binôme masculin…c’est le drame 🙂 . Le problème n’est pas de taille, mais…de poids. Définitivement, je ne peux pas assurer quelqu’un qui fait plus de deux fois mon poids! Non! C’est trop dur, j’ai les bras complétement tétanisés rien qu’a l’assurage. Et je suis stressée, en cas de grosse chute, je ne suis pas sur d’être à la hauteur…

Bref, 1h10 de grimpe, 5 voies faciles 5a et 5b. J’étais juste HS ! J’aimerai que ma binôme habituelle revienne de Chine rapidement. C’est sympa le changement, mais j’ai l’impression que désormais pour progresser un peu plus, il me faut quelques reperds, et moins de “variables” a prendre en compte.

Dimanche 23 : après cette semaine de repos et de genoux tartinés d’argile, sortie tranquille au soleil avec Monsieur, comme presque tous les dimanches désormais. 10,5 km en 52 mins. J’aurais aimé pousser jusqu’à 15 pour me rassurer sur ma prochaine course en Avril, un trail de 15 kms. Mais puisqu’il faut partir à point, je pense à mes articulations avant tout !

Advertisements

4 comments on “Le rêve du moineau

  1. cocoandco11
    February 25, 2014

    waouhhh les rêves!!! j’en ai en stock aussi…j’en ai réalisé pas mal et pis j’en ai que je couve bien au chaud et qui resteront en l’état….je te souhaite de vivre les tiens…joli moineau en tout cas ;o))

  2. Cédric V
    February 25, 2014

    Ca a l’air vraiment sympa la varape. La prochaine fois que tu tombes sur un lourd, lâches la corde, c’est pas grave. Il nourrit peut être le rêve de voler ? 🙂

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Information

This entry was posted on February 25, 2014 by in Climbing, Run.
%d bloggers like this: