larunneusegrignoteuse

Runneuse, escaladeuse, grignoteuse et … heureuse!

On fait la course ? T’es pas cap’ !

L.10EJCNCF4170.C007_MARTcours_Ip001p024_FR

Ma première course à été le résultat d’un concours de circonstances.

Au mariage d’une amie, à la mairie, parce qu’on commençait à s’ennuyer de la très loooonnnnnnngue séance de photo, on a fini avec Monsieur, par feuilleter la littérature en place, entendez les supers prospectus papier glacé, vantant le dynamisme de la commune. Monsieur tombe alors sur un fly de LA course annuelle de la ville. Au programme 5 ou 10 kms. Glissé dans une poche du costume avec un “alors t’es cap’ ?”. Quelques jours plus tard, je filais chez le médecin réclamer mon certificat. L’inscription remplie j’ai longtemps hésité entre le 5 et le 10… Début de la course à pied, je n’avais encore jamais fais plus de 6 kms je crois. Finalement, je ferme les yeux et coche 10 en regrettant déjà les 5 kms…et ça sera comme ça jusqu’à la date fatidique. Sur la ligne de départ, je répète à Monsieur, “j’aurai dû prendre le 5, j’arriverai pas au bout…” On est ridiculement peu nombreux sur cette course, 50 participants en tout il me semble. Mais pour moi c’est le semi de Paris … au moins ! Deux boucles. Un peu de goudron, un peu de cailloux, un peu d’herbe glissante. Ca monte et ça descend. Mes craintes s’envolent, le principal est d’apprécier ce moment, et c’est exactement ce que je fais.

47’48 mins et 1 ere féminine sur mon premier 10kms ! … Un T-Shirt 8 fois trop grand et une coupe rose kitch plus tard, je suis prête a resigner tout de suite.

Alors quand j’entends parler d’un trail un mois plus tard sur Lille je saute sur l’occasion. 8km, c’est gentil et ça devrait pas faire trop mal. L’annonce est accrocheuse X’trême trail, la réalité sera beaucoup plus modérée. Ok de la boue, des montées qui descendent plus qu’elles ne grimpent, de grosses flaques d’eau, mais rien de si compliqué. En fait je crois que je survole ce moment à cause d’un 39° de fièvre et une grosse angine… je cours dans un monde parallèle là! J’ai aussi le plaisir d’y croiser Carole, de Love Life Running, ce qui ne gâche rien au plaisir de la journée.

49’22 mins ; 24eme de ma catégorie sur 157 ; 184eme sur 420 participants. J’ai adoré ce moment. Courir seule, sans connaitre personne. Courir parmi une petite foule, sans pression, avec juste l’envie d’arriver au bout. C’est quand la prochaine.

La prochaine justement ?

C’est un trail de 15 kms en Avril. Je pars quelques jours en vacances et j’en ai profité pour trouver une petite course sympa. Et grande première, Monsieur cours avec moi. Je trépigne, j’ai déjà envie d’y être. J’ai vraiment hâte de partager ce moment avec Monsieur et …avec mon papa qui nous accompagne sur une plus courte distance, mais qui courra tout de même. Et a son âge, je suis fière qu’il est accepté ma proposition de bon cœur. Et puis c’est une course pour une asso, ça change aussi la donne.

La suivante ?

Peut être y en aura t-il une ou plusieurs qui viendront s’intercaler, mais celle qui est actée est le Trail de la Côte d’Opale en Septembre. 18 kms sur une côte que j’aime beaucoup, je ne pouvais pas louper ça, et j’ai joué des coudes pour réussir à m’inscrire avec Monsieur ! Je suis persuader que le moment sera douloureux agréable.

Les courses, je n’y pensais même pas avant d’avoir relever le défi de Monsieur en septembre dernier. Et puis, c’est devenu un objectif d’étape. J’aime courir seule, au rythme que je souhaite, quand je le souhaite. Mais  de temps en temps, deux ou trois fois dans l’année, je trouve sympa de se resituer par rapport aux autres, par rapport à soi et ses avancées, ça pousse un peu la motivation. Je n’en fait pas une contrainte. Hors de question de courir sur un mode compétition tous les dimanches, même pas une fois par mois. Je crois que je perdrais cette sorte d’émulation, de “magie du moment” (c’est l’instant Walt Disney, pardon).

 

Bon et du coup je m’entraine un peu pour le mois prochain et les 15 kms qui me font un petit peu peur :

Mardi 25 : retour de ma binôme de Chine. 1h30 de grimpe, 6 voies de 5a à 5c en insistant plus que d’habitude sur des voies 5C. Il faut dire que le gabarit léger de ma binôme me permet de ne pas me fatiguer trop vite lorsque je l’assure. Du coup, les bras suivent lorsque le dévers est plus important (pour la traduction, dévers = mur incliné vers le sol).

Jeudi 27 : séance de gainage de 30 mins, vite expédiée, mais qui met en forme pour la journée 🙂

Vendredi 28 : 8km en 39 mins. Trois jours que je repoussais la sortie pour cause de pluie. Ce matin il pleut toujours. Bon je me lance.  J’ai horreur d’être mouillée en temps normal. Les pieds qui font splotch-splotch, l’eau qui ruisselle dans le cou, le mascara qui coule, les vêtements qui collent, très peu pour moi. Dans ces cas là t’arrive au boulot et t’a qu’une envie rentrer chez toi. Mais courir sous la pluie, je viens de découvrir que c’est différent. Ok t’es trempée en moins de deux, et t’as des baskets piscine. Mais, en fait c’est pas si désagréable. T’es rafraichie  et ta température se régule tranquillement. Personne sur ton parcours, les rues et le parc sont déserts. Et… t’as carrément l’impression de pouvoir conquérir le monde (ça c’est peut être juste moi 🙂 )! Bon je me suis levée avec la gorge qui piquait le lendemain…mais ça valait le coup!

Dimanche 2 : sortie avec Monsieur. 11 kms en 50 mins. Du soleil et du plaisir. Une sortie comme je voudrais qu’elles le soient toutes!

Advertisements

17 comments on “On fait la course ? T’es pas cap’ !

  1. cocoandco11
    March 3, 2014

    hummm courir sous la pluie, j’adore!!!
    à part ça…ben… tu cours vite dis donc;o))

  2. larunneusegrignoteuse
    March 3, 2014

    Vite je sais pas. Mais pour le moment je ne peux pas faire plus…et ça me va!

  3. Cédric V
    March 3, 2014

    Tu vas voir, la côte d’opale, c’est le top. Et t’as du bol d’avoir pu t’inscrire sur le 18. Les inscriptions sont déjà closes.

  4. larunneusegrignoteuse
    March 4, 2014

    Cédric, oui la côte d’opale j’aime beaucoup, dès que j’ai le temps, j’y file passer la journée. Pour les inscritptions, j’ai fais le pied de grue le 24 fevrier jour de la réouverture…et quelques heures plus tard il n’y avait effectivement plus de place sur le 18. Mais t’auras pas manger assez de sable dans le désert toi ? 😉

    • Cédric V
      March 4, 2014

      Ah ah !!!! C’est pas le même ! En fait j’ai le contraire. J’ai fait la côte d’opale en sept dernier (le 42) pour préparer le MDS. Et j’espère bien y retourner cette année avec les cops du club. Il y a plein de formats de proposés : de la rando jusqu’au 62. Classe, non ?

      • larunneusegrignoteuse
        March 4, 2014

        Ouai et comme il reste de la place sur le 62…tu sais déjà ce qu’il reste à annoncer à ta chérie et aux enfants qui ont l’air d’adorer ta passion 😉 …

      • Cédric V
        March 4, 2014

        Chuuuuuuuut…. Tu veux ma mort ! 🙂

  5. diarydaily
    March 4, 2014

    Waouh quelle vitesse! Courir sous la pluie c’est difficile au début, j’ai horreur de sentir des gouttes d’eau sur mes mains et mon visage. Mais au bout de qq minutes quand t’es bien trempé ça passe mieux!

  6. greencoquelicot
    March 4, 2014

    Wahou tu cours vite ! Première course et une coupe c’est quand même la classe !
    Moi aussi j’aime bien courir sous la pluie, mais j’ai du mal à sortir quand il pleut, je préfère qu’il se mette à pleuvoir quand je suis déjà en train de courir. Tu te sens un peu badass dans ces moments là haha

  7. larunneusegrignoteuse
    March 4, 2014

    Ah oui, en fait c’est ça, il faut qu’il pleuve après avoir mis les pieds dehors… J’y avais pas pensé! Je ne sais pas ce qui était le plus plaisant, la coupe or et rose ou le t-shirt XL rose fluo résille alors que je fais un mini XS avec ma taille de mini pouce! Mais je les garde précieusement tout de même…sans doute pour la gloire!

  8. FireRasta
    March 5, 2014

    Moi aussi j’adore courir sous la pluie; j’ai l’impression d’être un guerrier qui combat les éléments (oui je sais c’est nul 🙂 )
    J’aime beaucoup cet esprit seulement 3-4 courses par an (je dis mais je serais normalement a 1/mois fin mai)
    As tu pensé a coudre les poches de monsieur pour éviter de trouver le prospectus d’un trail de 60 bornes ? 😉

  9. larunneusegrignoteuse
    March 6, 2014

    1 par mois fin Mai…Tu n’a plus qu’a faire abstinence jusqu’a la fin de l’année alors 🙂 !
    Je ne sais pas si le plus utile est de lui coudre les poches, ou bien la bouche 😉 ! Il serait capable de me mettre à l’épreuve rien que pas défiance et pour rien d’autre !!

  10. Wahou, t’es plutôt douée naturellement toi. Bon, si t’es de temps en temps dans le NPdC, j’espère qu’on pourra s’y croiser pour un entraînement ou une course !

  11. lili
    April 11, 2014

    Un grand grand merci pour tes encouragements sur mon blog !!! Te lire avant le jour J me motive à fond et je te remercie de partager comme tu le fais si bien ton parcours. :DD Bises et à bientôt ! ^^ Lili

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Information

This entry was posted on March 3, 2014 by in Run.
%d bloggers like this: