larunneusegrignoteuse

Runneuse, escaladeuse, grignoteuse et … heureuse!

Zone rouge

kouichi chiba

Je déteste les catégorisations. Je déteste les catégorisations en sport aussi, et en course à pied il va sans dire.

Les trucs qui te disent, “les hommes ont plus de puissance que les femmes… c’est normal se sont des hommes” ; “les hommes ont plus d’endurance que les femmes… c’est normal ce sont des hommes” ; “les hommes sont plus rapides que les femmes…tu sais quoi? C’est normal ce sont des hommes.” ;  ” les hommes ne portent pas de rose (sauf Daddy) – et les femmes elles n’ont pas d’autre choix que de minauder lorsqu’elles cours – mais c’est normal ce sont des hommes”…

Bref, je ne suis pas féministe, militante, revendicatrice…mais reste que les catégories, les cloisonnements, les tiroirs ou il faut réussir à se glisser à tout prix, ça m’énerve… d’autant plus lorsqu’il s’agit de la question du “genre” !

Mais là, tu vois, je vais faire une exception. Parce que je ne suis pas à une contradiction près. Alors toi qui est un homme, un mec, un coureur, sort ! Si tu coche la case Masculin sur ta déclaration d’impôt, ne lis pas ce poste et ne te demande même pas pourquoi… Il est tout simplement réservé aux filles!

Allez, hop, hop, hop… pour ton bien. Pour que tes nuits restent parsemées de rêves, écoute mon conseil et ne poursuit pas la lecture de cet article…

Tu veux vraiment savoir pourquoi ? Parce qu’on va parler d’un problème typiquement féminin : les règles. Voilà.

Oui, l’article d’aujourd’hui est très terre à terre. Très trivial aussi. J’ai longuement réfléchi à la manière dont j’allais aborder le sujet, parce que bon quand même on parle pas d’une ampoule au pieds. C’est tout de même un peu plus intime. D’ailleurs, je me demande si c’est pour cela que jusqu’à présent je n’ai rien lu à ce sujet sur les blogs de running que je parcours. Finalement, je me suis dis que c’était un problème comme un autre, et que je n’allais tout de même pas faire ma prude.

Voilà! Le sujet du jour est donc une question : comment faites vous les filles pour courir en période de règles ?

En faites pour moi la question porte sur deux points : la question pratique, c’est à dire comment je fais pour être à l’aise, mais aussi la question douleur, c’est à dire comment je fais pour ne pas finir pliée en deux au bout d’un kilomètre ?

Pour ma part, la question se pose vraiment parce que je ne me vois pas faire un break d’une semaine tous les mois tout ça parce que ma condition de féminine m’a rattrapé !

Question pratique :

Lorsque j’ai commencé la course à pied, je ne courrais pas durant cette fameuse semaine. D’abord pour une question de confort. Et puis, j’ai trouvé une solution qui me conviens bien. En fait, en préparant une rando en totale autonomie durant 10 jours, je me suis dis qu’il fallait bien que je puisse répondre à ce problème. Je n’allais surement pas prendre serviettes ou tampons ! Comment gérer les déchets alors ? Je ne comptais pas me balader pendant tout ce temps avec mes serviettes usagées, et encore moins les laisser en pleine nature. Question logistique pas terrible non plus : ça prend de la place et pèse aussi (ouai, en rando t’es au gramme près je t’assure). Et puis après question confort, avec la marche et la chaleur, l’équation ne me plaisait pas non plus.

C’est donc là que j’ai investi dans une Moon Cup ! C’est quoi ce truc ? Ben en image, c’est ça :

mooncup_box

Je t’explique : en fait la Moon Cup est un petit entonnoir qui fait réceptacle des pertes de sang et que tu positionne comme un tampon! Ce qui est top ? C’est que c’est lavable et réutilisable, donc propre, facile a transporter et pas encombrant, économique et écologique. Pour la rando, c’était LA solution.

Et pour le run ? Et bien je l’ai aussi adopté. Je suis beaucoup plus à l’aise question confort, mais aussi rassurée parce qu’il n’y a aucun risque de fuite…et quand tu cours, que tu bouges (voir que tout le monde matte ton popotin à l’escalade parce que t’as constamment les fesses en l’air), tu te poses pas de question en te demandant si inondation il y a ! J’ai donc après plusieurs mois d’utilisation, totalement adoptée cette solution, et en suis super contente.  Plus de serviettes, ni de tampon pour le sport, je peux te dire que ça fait une sacrée différence et que pour rien je ne reviendrais en arrière.

Si tu veux en savoir plus demande moi! Sinon voilà ce que dis le site (non je ne suis pas sponsorisée) :

Durant sa vie, une femme utilise au moins 11 000 tampons ou serviettes

La Mooncup® est une coupe en silicone souple réutilisable à chaque fois que vous avez vos règles. La Mooncup récupère votre flux menstruel mais ne l’absorbe pas.

Plus sûre

  • Propre, ne fuit pas et n’assèche pas les muqueuses
  • Confortable et pratique
  • Aucun contact avec des pesticides ou des produits à base de javel
  • Pas de rechanges volumineux à transporter
  • Excellent pour les femmes ayant la peau sensible ou des allergies
  • Protection plus longue qui dure pendant toute la période de règles

Plus écologique

  • Réutilisable: rincez simplement puis réinsérez
  • Plus de serviettes hygiéniques ni de tampons usagés qui partent dans les toilettes, à la décharge ou sont incinérés
  • La protection hygiénique la plus écologique que vous puissiez acheter

Moins chère

  • Une Mooncup dure des années, ce qui en fait le produit d’hygiène féminine le plus économique

 

Pour moi c’est donc une solution parfaite. Mais peut-être avez vous d’autres astuces !

 

Question douleur :

Pour le côté technique j’ai donc réglé les choses. Par contre pour la douleur, j’ai besoin de tes avis ou conseils parce que là j’ai du mal à gérer. Je ne trouve pas de solution… J’ai mal et je suis souvent au bord du malaise lors de mes runs en période de règle. Et comme je le disais en intro, je ne me vois pas faire une coupure d’une semaine tous les mois.

Ca se passe toujours de la même manière : les 2 ou 3 premiers kilomètres sont supportables (pas agréables non plus). Puis à partir du 4eme kilomètres je commence à avoir des douleurs qui irradient dans le ventres et même les jambes. Ensuite, la douleur s’intensifie au point de devoir marcher, voir m’arrêter et finir accroupie au sol le temps que ça passe. J’arrive ensuite à reprendre sur trois ou quatre kilomètres, mais jamais de manière très détendue et agréable, toujours dans la crainte que la douleur réapparaisse.

Alors voilà. J’aimerai bien savoir comment toi tu fais ? Tu as des trucs, des idées, des techniques à partager ? Parce que moi, je suis à cours.

 

[Source image : Kouichi Chiba]

Advertisements

26 comments on “Zone rouge

  1. Cédric V
    May 13, 2014

    Est ce que la moon cup peut marcher sur mon vieux pote incontinent ?
    Quoi ? J’ai pas le droit de commenter…… Rhooooooo…. Quel sectarisme !

    • larunneusegrignoteuse
      May 13, 2014

      Décidément ça ta pas arrangé le désert toi 😉 ! Les conseils je les donne en MP de toute façon 🙂

  2. Fanny (Trail&CO)
    May 13, 2014

    Coucou !! Ah ben voilà un sujet qui me plaît ! Figure toi que j’ai raté une course le mois dernier à cause de ça ! (http://trailandco.blogspot.fr/2014/04/un-jour-sans-au-trail-du-roc-des-mates.html)

    Jusqu’à il n’y a pas très longtemps je prenais la pilule, du coup pas de douleur, et j’ai des règles pas trop abondantes donc je mets des serviettes (en général ça dur 4 jours, donc je cours une ou deux fois pendant).

    Mais récemment, j’ai décidé d’arrêter, non pas pour tomber enceinte, mais juste parce qu’avaler des produits chimiques (je suis chimiste en plus !) ça ne me convenait plus du tout, c’est hyper toxique ces trucs au final. Mais du coup depuis les douleurs reviennent… Bon après moi je n’ai mal que pendant 2 jours, donc soit je ne cours pas pendant ces deux journées soit je cours mais surtout pas de seuil ni de VMA, juste du footing tranquille (j’ai l’impression que plus je cours vite plus j’ai mal). Et puis maintenant du coup j’anticipe, si j’ai mes règles et que je vais aller courir, je prends un doliprane ou un spasfon 45min avant.

    L’avantage avec la pilule c’est que je pouvais enchainer occasionnellement les plaquettes pour une course ou une rando, là ben va falloir que je me débrouille autrement ! Mais c’est vrai que ce qui me gêne le plus c’est la douleur (et la fatigue, les jambes lourdes), plutôt que les pertes.

    • larunneusegrignoteuse
      May 13, 2014

      Fanny, c’est la même chose pour moi. Je ne prend pas la pilule par principe, hors de question de m’envoyer des hormones chimiques dans le corps, alors que je peux très bien faire autrement. Du coup, je ne suis pas non plus trop pour le Doliprane ou Spasfon pré-course. Peut être faut-il que je trottine tranquillement, même si déjà je ne force pas particulièrement ces jours là.

  3. cocoandco
    May 13, 2014

    les HE fonctionnent très bien comme antispasmodiques il suffit de trouver celles qui nous correspondent particulièrement….le curcuma frais, un petit peu tous les jours dans les plats, tout au long de l’année fonctionne très bien aussi comme anti-inflammatoire…l’argile verte sur un gant de toilette réchauffé-au bain marie à mettre sur le ventre en cas de douleur ponctuelle (faire tenir avec une bande ou je ne sais quoi d’autre)…pour moi le soja est également un régulateur du système hormonal, j’en consomme pas mal, des dérivés bien sûr; lait, yaourt, tofu, tempeh toujours home-made et bio, je consomme également du miso assez souvent et de la lechitine tous les jours, avec tout ça mes petits pb féminins sont de l’histoire ancienne…

    • larunneusegrignoteuse
      May 13, 2014

      Les huiles essentielles pourquoi pas, il faudrait que j’y pense sérieusement en interne et externe, tu as raison.
      Pour la consommation de soja, en fait j’essaie de mon côté de réduire justement pour les déreglements hormonaux… Mois de tofu, des lait végétaux plus variés, et exit les yahourts soja…

  4. diarydaily
    May 13, 2014

    Tu catégorises mais dans un cas ou la nature ne nous laisse vraiment pas le choix (enfin d’après ce que j’en sais) donc c’est pas du sectarisme 😀
    Sinon moi j’ai surtout mal pendant les 2 premiers jours, donc soit j’évite de courir soit j’y vais tranquilement avec le bas du dos et le ventre bien couvert. Et en rentrant je me fais une bonne petite tisane de fenouil pour calmer la douleur.

    • larunneusegrignoteuse
      May 13, 2014

      La tisane de fenouil, peut être avant alors ? Pour prévenir?
      Je vais sérieusement me pencher sur la question HE comme le disait Coco aussi.

      • diarydaily
        May 14, 2014

        Non je la prends après, je trouve que ça apaise la douleur.

  5. runningsuckkss
    May 13, 2014

    Bé pour ma part j’ai pas trop de douleurs donc je ne saurais trop comment te conseiller. C’est pas la première fois que je vois cette “cup” et ça m’intrigue vachement. Faudrait que j’essaie un jour …

    • larunneusegrignoteuse
      May 13, 2014

      Oui la cup, elle est totalement adoptée pour ma part. Même la nuit c’est hyper pratique. Du coup, il m’arrive de “l’oublier” et de ne pas m’en préoccuper de la journée, ce qui n’était absolument pas possible avec l’utilisation de serviettes ou tampons!

  6. runningmob
    May 13, 2014

    Et l’homéopathie ? ça vaut le coup de prendre RDV avec un bon homéopathe qui saura te suivre dans ta globalité, pour tes douleurs de règles et pour le reste ! Concernant la contraception, je suis passé au stérilet après mes 3 enfants. Pratique car je ne voulais pas bouffer des hormones! Sinon, Je me méfie des contraceptions dites “naturelles” qui ont un fort “taux de ripage” 😉 Enfin, J’ai testé la mooncup. Très bien, mais il faut un point d’eau dans les toilettes si on a besoin de la vider au cours de la journée en cours de journée (amie du glam’…). Par ailleurs, la mooncup préserve bien la flore vaginal contrairement au tampon qu peut irriter et provoquer des sécheresses locales.

    • larunneusegrignoteuse
      May 14, 2014

      Runningmob, mais tu as totalement raison. Pour tout te dire (ou presque) j’ai été suivi pendant 20 ans par la même homéopathe, je n’ai d’ailleurs jamais eu de vrai suivie par un médecin de famille. Et puis, suite a mon déménagement, je n’ai pas rechercher de nouveau homéopathe…donc depuis 10 ans…AÏE. Et là en te lisant, je me dis “mais bien sûr”…ça doit être une amnésie sélective, parce que ça tombe tellement sous le sens, je me demande pourquoi je n’y ai pas repensé moi même! Bref, je vais chercher de ce pas une bonne adresse.
      Pour la Mooncup, je n’ai jamais trop de problème avec le point d’eau…en rando se sont les cours d’eau ; en ville j’ai toujours des toilettes et une petite bouteille d’eau me permet de donner un petit coup de nettoyage si nécessaire.

  7. Marjolaine RAPOG
    May 13, 2014

    OMG !!! Je me disais justement que PERSONNE n’avait jamais parlé de ça sur les blogs de running alors que le problème de la douleur, je l’ai depuis toujours !! Et je me disais que ce serait bien de l’aborder car peut-être certaines ont des astuces… mais je savais pas trop comment. PAR-FAIT !!

    Perso, la douleur se déclenche au bout de 1.5-2 km. Ca commence dans le bas-ventre et ça irradie dans les jambes jusqu’aux genoux. Je sais que si je m’arrête ça va être pire et encore plus intense, mais je ne peux souvent pas faire autrement que de m’arrêter tout de même. Arrêtée, c’est parti pour la douleur encore plus intense. J’essaie de marcher pour détendre mais ça fonctionne pas vraiment. Et parfois, j’ai la nausée qui arrive… BREF… sympa, sympa. Ma seule solution : marcher, attendre que ça passe. Une fois que c’est arrivé, je sais que je vais pouvoir finir mon run car ça ne revient pas. Par contre, en ce qui me concerne, c’est toujours avant mes règles (et même, parfois, en bonus, au milieu du cycle). Une fois que mes règles sont arrivées, je n’ai plus mal.

    Je n’ai aucune solution miracle. Je prends l’idée des huiles essentielles aussi. Mais, j’aimerais bien avoir des astuces pour la douleur “sur le moment”. On fait quoi pendant le run ?

    J’ai toujours la trouille que ça me tombe dessus sur une course. Si ça tombe juste avant mes règles, je prends un comprimé d’Antadys juste avant le départ. Après aucune idée, si ça a déjà joué ou pas car impossible de savoir si j’aurais eu mal ou pas ce jour-là…

    • larunneusegrignoteuse
      May 14, 2014

      Marjolaine, je pense que nous sommes plusieurs à y avoir pensé sans nous lancer. C’est donc chose faite désormais 😉 !
      Je me reconnais dans ta description de la douleur, sauf que toi tu as mal en amont et moi plutôt pendant les règles.
      A la lectures des commentaires des unes et des autres, je pense opter d’abord pour la solution de Runningmob, prendre RDV chez un homéopathe. En attendant, je vais tester quelques HE : estragon, menthe et basilic en priorité. Je pense que d’ici quelques temps, je referai un post sur ce qui à été efficace ou non pour moi…si ça peux servir à d’autres…

  8. MeloAlors
    May 14, 2014

    Super article 😉
    Je ne peux pas t’aider niveau douleurs, j’ai juste les jambes plus lourdes à cette période là, et je mange deux fois plus aussi ce qui n’aide pas sur la légèreté…

    On entend de plus en plus parler des cups. Je me suis renseignée mais je n’ai toujours pas franchi le pas pour une question de taille… :-/ comment savoir quelle est sa taille ?! C’est pas comme un jean qu’on essaie en cabine…

    • larunneusegrignoteuse
      May 14, 2014

      Pour la taille Melo, tu en a deux, A et B. Une prévue pour les femmes ayant déjà eu des enfants, ou bien ayant plus de trente ans (ne me demande pas le lien entre ces deux situations!), et l’autre donc pour les femmes sans enfants, et moins de trente ans. Je pense que tu peux demander en magasin. J’ai acheté la mienne en magasin bio, du coup tu as les conseils de la vendeuse.

  9. greencoquelicot
    May 14, 2014

    Moi j’ai aucune douleur donc c’est vrai que je me suis jamais posée la question… :/
    Pour le côté technique je change pas de d’habitude (tampon) même si je vais passer à la cup (mais plus pour le côté écolo que le côté pratique)…

    Bon prochain article, comment faire quand une envie soudaine d’aller aux toilettes nous prend en plein run ? haha

    • larunneusegrignoteuse
      May 14, 2014

      C’est une très bonne raison Greencoquelicot, le côté écolo.
      Pour le prochaine article je te laisse la primeur… d’ailleurs la semaine dernière je suis tombée sur un mec qui avait une envie pressante et pas qu’un petit pipi. Je ne sais pas exactement qui à été le plus gêne des deux…roh!

  10. Tu imagines bien, j’ai lu jusqu’à la fin.. 😉 Je trouve que la Moon Cup, ça ferait un joli nom de course. Un trail pour filles exclusivement, pourquoi pas. En tout cas, je suis ravi que tu aies lancé ce débat pour qu’on sache tous comment courir pendant cette fameuse semaine 😉

    • larunneusegrignoteuse
      May 14, 2014

      S’il y en avait bien deux sur lesquels je savais bien que je n’aurais aucune autorité, c’est Cédric et toi!
      Contente d’avoir pu t’aider Daddy! C’est ça la solidarité féminine 😉 !

    • runningmob
      May 14, 2014

      Pitié pour les courses de filles !!! Est ce qu’il y a de courses de garçons ? Non, bon alors ! d’ailleurs, si le débat tente quelqu’un…. 😉

  11. FireRasta
    May 16, 2014

    Puisque c’est interdit aux hommes, je l’ai évidemment lu en entier (au passage, le titre est génial !!)
    Grace a cet article, j’ai compris pourquoi les hommes sont plus fort, plus endurants, plus rapides et plein d’autres truc encore…on se prend pas une semaine de repos toutes les 3 semaines 😉
    Bon courage quand même 🙂

  12. mlzun0
    June 16, 2014

    Perso, je ne suis pas trop concernée puisque je suis sous contraceptif oral pour des raisons dermato (oui, si j’avais pu éviter de m’enfiler une pilule pendant 7 ans, je l’aurais fait 😦 ).
    Bref, il m’arrive quand même d’avoir des douleurs le premier jour. Si c’est trop intense j’évite la course. Mais en général, ça passe après 2-3km. Et au retour si les douleurs persistent, pour moi c’est bouillotte sur le ventre: soigner les spasmes par la chaleur il n’y a rien de mieux d’après mon expérience.
    Sinon, de façon générale, je n’ai jamais eu de problèmes pour les pertes, puisque mon corps est hyper évolué et sait quand je fais du sport et arrête toute activité sanguine pendant la course (ou la natation, super pratique!). Je t’aime mon corps 🙂

    Ta moon cup, c’est hyper bizarre n’empêche, j’avoue être un peu réticente à sa vue!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Information

This entry was posted on May 13, 2014 by in Run, Vegan life.
%d bloggers like this: