larunneusegrignoteuse

Runneuse, escaladeuse, grignoteuse et … heureuse!

Quand les lampadaires éteint laissent briller les étoiles

Moon MXTR

Les cartons ont été fait puis défait.

L’appartement est plus grand, j’y suis encore un peu perdue, m’aménageant des petits coins rassurant.

J’ai ouvert les fenêtres et découvert l’espace, le silence, les sous-bois, le soleils brulant qui fait tirer les volets.

J’ai laissé dernière moi cette ville qui me donnait la nausée : les quad sur le parking en bas du studio, le métro transpirant, la mendicité triste-agressive, le bruit permanent qui réveille ton système nerveux violemment, la saleté des trottoirs et des espaces pas vert au coeur de la ville. Les boutiques “dégueulantes” de bobos hyper fringués qui te toisent toi la fake-citadine. J’ai quitté les discours cultureux : “t’as été voir la dernière expo du Tripo”, “t’as pris ta carte d’abonnement à l’Opéra”, “quoi t’as pas été à la dernière soirée electro.contemporaine.newpop.urbano-brousse”, “t’as été invité au vernissage de cédric ?”

Ici je respire la simplicité ambiante. La simplicité qui donne de la profondeur aux gens que je croise. Je ne suis pas la depuis un mois. Mais en 10 ans dans la précédente ville, je ne me suis jamais sentie tant à ma place qu’ici en 10 jours.

Je découvre aussi les joies de la course au grand aire ! C’est tellement génial de pouvoir courir en pleine nature à à peine 10 mins de chez soi. Ne pas avoir à prendre le métro pour rejoindre un bout de vert délimité en ville ; ne pas avoir à avaler du bitume et les pots d’échappement pour trouver une miette de nature. Avec Monsieur nous avons découvert une boucle de 17 kms en sous-bois : nous l’avons faite deux fois cette semaine tellement on aime ! Pour l’anecdote la première fois on s’est un peu plantés dans l’horaire de départ. Du coup on était en pleine foret, à 22h dans le noir, impossible de voir nos pieds. On  fini par réussir à sortir de la foret pour rejoindre une petite route… résultat 20 kms au lieu de 17, et un petit coup de stress (ma grosse trouille étant de me prendre les pieds dans une racine et me blesser cheville ou genoux).

Voilà.

La prochaine course prévue est un 21kms dans les Pyrénées avec 1400m de D+. Dénivelé et montagne oblige, l’objectif est simplement de terminer entière et pas toute dernière !

Semaine à 37 kms de plaisir(s).

(Source image : Moon MXTR)

Advertisements

8 comments on “Quand les lampadaires éteint laissent briller les étoiles

  1. dreyliciouss
    August 18, 2015

    Super ça !
    Tu viens d’emménager dans quel coin du coup?

  2. greencoquelicot
    August 18, 2015

    Contente d’apprendre que tu te plais dans ta nouvelle région !
    C’est marrant car moi qui suis de Paris, je vois Lille comme une alternative “campagne” à ma situation actuelle… mais je crois qu’à terme, comme toi, c’est vraiment au vert que je me sentirais le mieux !
    En tout cas je te souhaite plein de belles choses pour cette nouvelle vie 🙂

    • larunneusegrignoteuse
      August 18, 2015

      Lille l’alternative campagne, y’a quelques Parisiens qui m’en ont déjà fait écho. Mais pour moi qui ai été élevé aux grains, et en prairie, c’était la grosse claque urbaine.
      Vivement pour toi aussi que quelques coquelicots puisse profiter d’une terre plus rurale 🙂 !

  3. Tu écris très bien.

  4. Gwen
    September 28, 2015

    Ohlala ton article donne tellement envie de tout plaquer pour aller vivre là bas. Et gambader tel un poney sauvage avec un toi!!!!!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Information

This entry was posted on August 17, 2015 by in Run.
%d bloggers like this: